Problemes Sociaux

Imagine preview
(8/10 din 1 vot)

Acest curs prezinta Problemes Sociaux.
Mai jos poate fi vizualizat un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier doc de 36 de pagini .

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca.

Fratele cel mare te iubeste, acest download este gratuit. Yupyy!

Domenii: Sociologie, Franceza

Extras din document

INTRODUCTION : ONG : Organisations non gouvernementales

Pourquoi les ONG alors qu’il existe depuis le milieu du XIX ème siècle la croix rouge internationale - Alors pourquoi doubler la croix rouge internationale ?

Pourquoi ce choix des Organisations non gouvernementales ?

Les ONG ne remplacent pas la croix rouge, elles sont complémentaires et travaillent parfois ensemble. La différenciation entre ces deux institutions se fait au niveau politique et philosophique.

La croix rouge internationale a pour but d’intervenir, de secourir sans distinction de race, d’idéologie, quand cela est nécessaire. Elle a un objectif de neutralité, c'est-à-dire qu’elle intervient mais ne dit rien sur les causes de la catastrophe. Donc il y a un principe de neutralité absolue pour une meilleure efficacité sur le terrain. Quand des équipes vont sur les lieux de catastrophe, il faut les autorisations politiques du pays en question (pour obtenir des visas, des camions ). La garantie d’avoir ces autorisations, c’est de dire que l’on soigne les gens, on les nourrit mais on ne dit rien sur les causes (neutralité).

Les ONG expliquent les raisons de la catastrophe. Guerre - catastrophe liée à un acte politique

La plupart des famines sont voulues par des systèmes politiques qui utilisent la famine comme moyen de violer le territoire. Famine qui dure : tout sauf des raisons naturelles.

Quand il y a des réfugiés, en générale c’est la cause de guerres et non pas de catastrophes naturelles qui sont assez rares (tremblements de terre, Tsunami). Les ONG secourent les victimes mais portent également un témoignage. Discours des ONG : voilà ce qui se passe, et pourquoi cela se passe. Les ONG vont utiliser massivement les médias pour porter leur témoignage. Donc les ONG vont porter leur témoignage sur les catastrophes, intervenir dans le domaine politique, pour cela, il faut être libre vis à vis des Etats et par conséquent il ne faut appartenir à aucune structure. Donc le « non gouvernementales » est une garantie de liberté.

I L’ORIGINE DES ONG

La première ONG date de 1971, sur le plan juridique, elles sont régies par la loi de 1901.

C’est Médecins sans frontière qui va devenir mondialement connu. (Médecins sans frontières en France, en Allemagne ).

Médecins sans frontière a été créée par deux hommes : Bernard Kouchner (médecin, PS) et Xavier Emmanuelli (médecin, maire d’une ville, UMP)

Deux catastrophes qui se sont produites et pour lesquelles il y a eu peu d’interventions. En 1968-69 : En Afrique, Guerre du Biafra, aux alentours du million de morts, massacre complet.

Pour les guerres, les pays, l’ONU n’interviennent pas.

1971 : Bangladesh : un des pays les plus pauvre, l’essentiel des cultures se trouvent en dessous de la mer. Inondation qui noya les cultures.

« Créons des structures ! » : origine des ONG

Les « French doctors » sont connus dans le monde entier.

II LE FONCTIONNEMENT D’UNE ONG

En 2006 on comptait plus de 250 ONG en France.

- Le personnel des ONG : Les médecins ne sont pas les plus nombreux. Elles utilisent peu de médecins, c'est-à-dire environ 25% de médecins.

Quand une catastrophe se produit, il y a urgence, on doit sauver des vies, on envoie des médecins. Donc pendant les 3,4, 5 jours de la catastrophe, on voit des médecins par le biais des différents médias. Mais la catastrophe va durer des mois, voire des années.

Quand il y a un tremblement de terre :

- il faut déjà régler le problème de l’eau potable pour éviter les maladies

- il faut régler le problème des toilettes, sinon, risque de choléra

- il faut apporter de l’énergie

- il faut s’occuper de la reconstruction des infrastructures puis des maisons

Donc les médecins sont en première ligne la première semaine mais après on les rapatrie. Après il faut des infirmières, des hydroliciens, il faut des personnes pour le ravitaillement, la logistique. Donc il faut un tas d’autres métiers qui ne sont plus médicaux, et qui sont nécessaires à la population qui a survécu. Donc il y toute sorte de métiers.

Médecins sans frontières en 2005 : 600 personnes permanentes dont 127 médecins

- Le recrutement du personnel :

- 1er critère : pas besoin des bonnes volontés, il faut du personnel compétent- compétence dûment prouvée

- 2ème critère : il faut être volontaire

- 3ème critère : la sélection

La sélection s’opère à différents niveaux : on fait passer des tests, on va essayer d’évaluer, de tester leur résistance nerveuse.

1ère étape de la sélection : test de la résistance physique et nerveuse

2ème étape : on teste la capacité à travailler en équipe (d’autres médecins, équipes locales )

3ème étape : la langue du pays parlée (problème du dialecte ou peu parlé), c’est l’évaluation des connaissances linguistiques

Si ils réussissent ces tests, les candidats sont envoyés en mission. Au bout d’une semaine on les rapatrie. Une fois rentrés, ils subissent des tests, une sorte de bilan d’activité. Il y a deux cas de figure. Dans le premier cas, la personne tient le choc, alors elle pourra repartir après un temps de repos. Dans le second cas, la personne ne supporte pas la pression, elle ne repartira pas.

- Le paiement :

- Dans les grosses ONG, il y a un siège social, les personnes qui y travaillent sont les administratifs, on les appelle des « sédentaires », en gros ils sont payés 1200 €.

- Les personnes qui partent en mission sont payées de deux façons :

On évalue leur temps de mission, « per diem » c'est-à-dire par jour. Ils vont donc partir avec une indemnité en poche, par exemple 5 € /jour. On leur donne peu d’argent afin d’éviter les vols.

On les paye par un versement mensuel sur leur compte bancaire français. 1mois de mission correspond à un salaire d’environ 1600 €/mois.

Fisiere in arhiva (1):

  • Problemes Sociaux.doc