Fondul Monetar International

Imagine preview
(9/10 din 1 vot)

Acest proiect trateaza Fondul Monetar International.
Mai jos poate fi vizualizat cuprinsul si un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier doc de 43 de pagini .

Profesor indrumator / Prezentat Profesorului: Petre Brezeanu

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras, cuprins si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 7 puncte.

Domenii: Finante, Franceza

Cuprins

1. Le FMI en quelques mots 3
- Le rôle du FMI 3
- La naissance du FMI 4
2. Le FMI dans le cadre du système de Bretton Woods 5
- Son fonctionnement 5
- Premières propositions de réforme 5
- Création des droits de tirage spéciaux 6
3. Buts du FMI selon ses statuts 7
- Activités du FMI 12
- Gestion et organisation du FMI 13
- Qui prend les décisions au FMI? 14
4. Le FMI, de 1976 à nos jours 15
- Objectifs du FMI aujourd’hui 15
- Fonctionnement et ressources 16
§ D'où viennent les ressources du FMI? 16
- Les politiques préconisées par le FMI 19
§ L'encouragement à la dérégulation du marché du travail 20
- Le FMI depuis les années 1980 20
5. Critique du FMI 22
- Vote censitaire et partialité 22
- Politique considérée néfaste pour les pays en développement 22
- Critique des conditionnalités dites d'ajustement structurel 24
6. Comment le FMI sert-il les États membres? 24
- Conseils de politique économique et surveillance mondiale 25
- Collaboration avec d’autres institutions 26
7. Prêts du FMI 27
- Les principaux mécanismes de financement par le FMI 32
- Anciens instruments de financement du FMI 34
8. Les dirigeants du FMI 35
- L’organigramme du FMI 36
36
9. Les rapports nés entre le FMI et la Roumanie 37
- L’assistance financière reçue par la Roumanie de la part du FMI 39
- L’assistance technique reçue par la Roumanie de la part du FMI 40
- Les programmes de formation initiés par le FMI en Roumanie 40
- L’image externe de la Roumanie 41

Extras din document

1. Le FMI en quelques mots

- Le rôle du FMI

Le Fonds Monétaire International (FMI) est une institution internationale dont le rôle essentiel de nos jours est :

- de promouvoir la coopération monétaire internationale,

- de garantir la stabilité financière,

- de faciliter les échanges internationaux,

- de fournir des crédits aux pays connaissant des déficits extérieurs et des difficultés financières,

- de contribuer à un niveau élevé d’emploi et à la stabilité économique et

- de faire reculer la pauvreté.

Il leur impose en contrepartie certaines politiques économiques.

Le FMI a été créé en juillet 1944 lors d'une conférence internationale qui s'est tenue à Bretton Woods, dans le New Hampshire (États-Unis), au cours de laquelle les représentants de 44 nations se sont accordés sur la mise en place d'un cadre de coopération économique, devait à l’origine garantir la stabilité du système monétaire international, dont la disparition au moment de la Grande dépression des années 1930 avait eu des effets catastrophiques sur l’économie mondiale.

Il a son siège à Washington et est gouverné par 184 États membres, ce qui lui donne une dimension quasi universelle. Le FMI occupe une position centrale dans le système monétaire international — c’est-à-dire dans le système des paiements internationaux et des taux de change entre les monnaies nationales qui permet les transactions internationales.

Après 1976 et la disparition de ce système monétaire, le FMI a hérité d’un nouveau rôle face aux problèmes d’endettement des pays en développement et à certaines crises financières. Au cours de cette décennie, en effet, le ralentissement de l'activité des grandes économies industrielles avait incité les pays à tenter de se protéger en intensifiant les restrictions à l'importation, ce qui n'a fait qu'accentuer le processus de contraction des échanges, de la production et de l'emploi au niveau mondial.

Pour stopper l'hémorragie de leurs réserves d'or et de devises, certains pays ont limité les possibilités d'achat à l'étranger offertes à leurs ressortissants, d'autres ont dévalué leur monnaie ou impose des restrictions complexes à la détention de devises. Mais ces remèdes se sont révélés inopérants. Aucun pays n'a pu préserver durablement son avantage compétitif, et cette politique du «chacun pour soi» a porté un coup terrible à l'économie internationale : les échanges mondiaux ont fortement diminué, de même que l'emploi et le niveau de vie, dans un grand nombre de pays.

- La naissance du FMI

Le FMI est né en juillet 1944 lors de la conférence de Bretton Woods qui vit adopter le système monétaire international de l’après Seconde Guerre mondiale. Ce système, proposé par le représentant américain Harry Dexter White, reposait sur trois règles :

1. Chaque État devait définir sa monnaie par rapport à l’or, ou au dollar américain lui même convertible en or. Il en découlait pour chaque monnaie une parité officielle en or ou en dollar (système dit d’« étalon de change-or » ou « gold exchange standard »).

2. La valeur des monnaies sur le marché des changes ne devait fluctuer que dans une marge de 1% par rapport à leur parité officielle

3. Chaque État était chargé de défendre cette parité en veillant à équilibrer sa balance des paiements.

Afin d'essayer de garantir la stabilité du système monétaire international, les accords de Bretton Woods donnent naissance au Fond monétaire international. Le rôle de cette organisation est donc de promouvoir l’orthodoxie monétaire afin de maintenir un contexte favorable à l’essor du commerce mondial, tout en accordant des prêts à certains pays en difficultés dans le contexte de la reconstruction d’après guerre. Le FMI est plus ou moins complémentaire des autres grandes institutions économiques créées à l’époque : la BIRD (Banque internationale pour le développement et la reconstruction, aussi appelée Banque mondiale) qui fut créée en même temps que le FMI, et le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) signé peu de temps après.

Lors des négociations de Bretton Woods, le représentant britannique, l’économiste John Maynard Keynes, souhaitait la création d’une institution bien plus importante, une véritable Banque centrale mondiale destinée à émettre une monnaie internationale, le « Bancor ». Cette proposition fut rejetée. Elle aurait signifiée pour les États-Unis une perte de souveraineté vis-à-vis d’une institution internationale et les aurait empêché de profiter de la position dominante du dollar à l’époque.

Fisiere in arhiva (1):

  • Fondul Monetar International.doc