Sivicultura - Franceza

Imagine preview
(10/10 din 1 vot)

Acest proiect trateaza Sivicultura - Franceza.
Mai jos poate fi vizualizat cuprinsul si un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier pdf de 115 de pagini .

Profesor indrumator / Prezentat Profesorului: M. Frunza

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras, cuprins si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 7 puncte.

Domeniu: Franceza

Cuprins

INTRODUCTION GÉNÉRALE 2
ARGUMENT .. 5
Chapitre I - Notions générales sur le domaine de la sylviculture . 11
I.1. La définition du domaine et ses composants .. 11
I.2. Régimes et traitements sylvicoles ... 12
I.3. Les emprunts dans le domaine de la sylviculture ... 16
Chapitre II- La constitution et la documentation du glossaire .. 19
II.1. Démarches préliminaires ... 19
II.2. La collection des données pour le Corpus . 22
II.3. Le choix des termes ... 24
II.3.1.Opacité et transparence formelle . 25
II.3.2 Le choix des termes vedettes ... 26
II.4. La fiche terminologique 27
II.4.1 La rubrique de dénomination ... 28
II.4.2 La rubrique de caractérisation . 28
II.4.3 La rubrique de validation . 30
II.4.4. La rubrique d’indexation ... 30
II.5 Méthodologie du Glossaire . 32
Chapitre III- Difficultés rencontrées lors de la réalisation du Glossaire ... 34
III.1. Difficultés concernant le corpus ... 34
III.2. Difficultés concernant les termes et les équivalents . 35
III.3. Difficultés concernant la catégorie grammaticale 37
III.4. Difficultés concernant les synonymes .. 38
III.5. Difficultés concernant les définitions et les contextes . 39
Conclusions ... 42
BIBLIOGRAPHIE 43
LE GLOSSAIRE FRANÇAIS - ROUMAIN ... 45
INDEX 114

Extras din document

Après avoir longtemps hésité sur le sujet de mon mémoire de licence en ce qui

concerne le domaine spécialisé à investiguer, je me suis penchée sur l'élaboration de mon

dictionnaire dans le domaine de la sylviculture.

Etant donné qu'il s'agissait de ma dernière année universitaire, j'ai décidé de prendre

un sujet non pas économique ou même politique qui serait plus d’actualité, mais un sujet

technique correspondant mieux à mes goûts.

Dans un premier temps j'avais pensé réaliser mon mémoire de licence sur les

problèmes de traduction dans les oeuvres de I.L.Caragiale ou dans les contes de Ion Creangă,

à savoir sur le rapport entre la culture source et la culture cible. J'ai été passionnée par la

comédie ancienne roumaine et par la littérature populaire pendant longtemps. Cependant, ce

sujet s'averrait très complexe. En effet, les manuels explicatifs sont peu nombreux, peu

détaillés et franchement, avec le temps j'ai développé une passion pour les domaines plus

techniques, plus scientifiques.

Mon deuxième choix a été clairement technique, j'ai pensé explorer le domaine des

automobiles. J'aime encore ce domaine, mais malheureusement les termes sont trop

transparents pour faire un glossaire de recherche. Ainsi, par exemple, la traduction des

termes moteur ou embrayage est presque identique avec la traduction dans la langue

roumaine : motor et ambreiaj. C’est parce que la plupart des termes roumains qui font partie

du domaine des automobiles a une étymologie française.

Finalement, j'ai décidé de travailler sur la sylviculture, sur les forêts. Le choix du

domaine a été très difficile pour moi, parce que je suis d'une nature curieuse et passionnée

et parce que je m'intéresse à beaucoup de choses dans des domaines extrêmement variés

comme l'architecture, la mécanique, la littérature, la politique ou même l'économie.

Finalement, j'ai jeté mon dévolu sur la sylviculture, vaste domaine qui me passionne tout

particulièrement, bien que je n'aie jamais suivi aucune formation scolaire, universitaire ou

spécifique dans ce domaine et que mes connaissances soient encore à leurs balbutiements.

J'ai choisi ce domaine parce qu'il est un domaine technique et aussi parce qu'il est selon moi,

un domaine très intéressant à aborder.

La forêt possède une fonction de rêve, presque magique, que l’on retrouve dans

l’origine étymologique du mot forêt : - foris - , qui signifie - dehors - . Cette racine se

3

retrouve dans le mot - forain - et renvoie à des espaces en marge, à des domaines différents, à l’autre.1 Son importance dans l'imaginaire collectif ne vient que réitérer son importance primordiale pour la planète. Les forêts constituent des réserves précieuses à bien des égards: réserves animales (nourriture et richesse des espèces) et végétales (fourniture de bois de construction, nourriture, plantes utilisées dans l'industrie pharmaceutique et la recherche médicale, réserves de matières premières) et, surtout, une - réserve - d'oxygène.

Un espace que l'on connaît cependant trop peu. Je m'en suis rendu compte pendant mes deux dernières années universitaires.

J'étais consciente que les forêts étaient importantes pour la planète entière et pour chaque être, mais en approfondissant ce domaine j'ai bien compris pourquoi. Les forêts sont un grand trésor de biodiversité et contribuent à l'équilibre et à la santé de notre planète. Elles sont un laboratoire où les hommes peuvent chercher et trouver des médicaments ou des remèdes naturels. Elles nous offrent du bois pour nous chauffer. Elles abritent des animaux qui protègent le milieu naturel et qui aident à maintenir l’équilibre naturel de la vie et l’équilibre de la nature. Par exemple, le loup est considéré le - sanitaire de la forêt- , parce qu’il fait le nettoyage de la forêt, en mangeant les animaux morts. Ainsi, il empêche la propagation des microbes et des maladies. Un autre exemple serait le renard qui empêche la multiplication incontrôlée des rongeurs. Les forêts sont aussi le lieu d'habitation de certaines tribus humaines comme par exemple les tribus des forêts du Brésil et du Pérou. Par ailleurs, elles sont utiles pour fabriquer des meubles, des maisons et bien du papier. Elles constituent un lieu récréatif pour les hommes, en étant l’espace préféré pour faire des promenades à pied ou à vélo mais elles jouent aussi un rôle éducatif parce que dans la forêt nous pouvons observer et étudier la merveilleuse biodiversité. Elles sont de véritables usines de dépollution de l'eau, du sol et de l'air. Elles absorbent du gaz carbonique et rejettent de l'oxygène et par ce phénomène, elles participent à la lutte contre le réchauffement climatique2.

En effectuant ce travail, j'ai eu pour objectifs d'approfondir mes connaissances sur le vocabulaire forestier en français, mais aussi de trouver leurs équivalences dans ma langue maternelle qui est le roumain, ainsi qu'en anglais.

1 La forêt, dernier espace de l’imaginaire, consulté sur http://archives-fig-st-die.cndp.fr/actes/actes_2004/cafegeo/cafehaberer.htm

2 Pourquoi faut-il protéger les forêts?, consulté sur http://www.pefc-france.org/123-foret/la-foret-des-connaissances/proteger-foret

4

Grâce à ce sujet aussi passionnant, j'espère transmettre au lecteur mon goût pour la nature. Ce mémoire de terminologie devrait répondre en partie aux nombreuses interrogations concernant les différents types de végétation qu'on peut rencontrer dans la nature de nos jours. Il devrait aussi éclairer les intéressés sur certains aspects du sujet présenté dans ce mémoire, en les informant des particularités techniques et linguistiques du domaine et plus particulièrement des termes qui s'y rapportent.3

Fisiere in arhiva (1):

  • Sivicultura - Franceza.pdf

Bibliografie

1. AD- Les arbres, Dictionnaire, http://www.1000-arbres.com/dossier/dictionnaire/rejet-de-souche+&cd=3&hl=ro&ct=clnk&gl=ro
2. ADMS- SERTIER Natacha, Amélioration des sols, mémoire de licence, Université de la Réunion, 2006
3. AGFR- Institut des sciences et de l'environnement, http://www.agroparistech.fr/coursenligne/sylviculture/Arbresobjectifsetelagage.pdf
4. AGRO- Fertilitatea solului, http://agroromania.manager.ro
5. AGSILV- Arborele și arboretul, http://www.scritub.com
6. AUX- Auxiliar curricular, Colegiul Silvic Bucovina
7. AVU- Arderea vegetației uscate, http://www.rasunetul.ro/conditii-prevazute-de-lege-pentru-arderea-vegetatiei-uscate-riscuri-de-incendiu-si-masurile-care-s-1
8. BDNF- Base de données nationale sur les forêts, http://nfdp.ccfm.org/
9. BM- Terminologie forestière et vocabulaire connexe, http://documents.banquemondiale.org/curated/fr/429901468324883842/pdf/3534210paper.pdf
10. BN- Biomasse Normandie, https://www.biomasse-normandie.org/
11. BOT- Dicționar de botanică, http://www.jocuridecuvinte.ro/Botanica/
12. BS- Les Forêts, bois et broussailles méditerranéens, https://www.bio-scene.org/article/les-for%C3%AAts-bois-et-broussailles-m%C3%A9diterran%C3%A9ens
13. CDAF- Centre de Développement Agroforestier, http://www.cdaf.be
14. CDEP- Ministerul Agriculturii, Alimentației și Pădurilor, http://www.cdep.ro/pls/legis/legis_pck.htp_act_text?idt=31699
15. CDM- Creșterea arborilor, http://www.clima.md/files/CercetareSC/Publicatii/Mediul%20Ambiant%20nr%202%20Aprilie%202005%20Caisin.pdf
16. CMSD- V.VUNDU, dia Massamba, Le code forestier, mémoire de licence, 2009
17. CNTRL- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, http://www.cnrtl.fr/
18. CPIE- Sylviculture et forêt, http://www.cpie-causses.org/web/spip.php?article127
19. CRPF- Centre Régional de la Propriété Forestière, http://www.crpf-limousin.com/france/lexique-forestier-71.html
111
20. DECO- Le marcottage, http://www.deco.fr/jardin-jardinage/travaux-entretien/le-marcottage/
21. DEX- Dicționarul explicativ al limbii române, http://www.dex.ro/
22. DFP- Dicționar forestier poliglot, vol. I, Bucuresti, 1965
23. DOCFR- L'accroissement des futaies résineuses, http://documents.irevues.inist.fr
24. DU- Dictionnaire Universel, 5e édition, Hachette, 2008
25. ECOFR- Sylviculture, http://www.ecosociosystemes.fr/sylviculture.html
26. EDSILV- Editura silvică, http://www.editurasilvica.ro/analeleicas/48/1/popa.pdf
27. ENC- Enciclopedia naturii, www.enciclopedia.biz/2015/11/ameliorarea-solului.html
28. EUNIV- Encyclopédie universelle, http://www.encyclopedie-universelle.net
29. EURLEX- Legislația și publicațiile UE, http://eur-lex.europa.eu/legal-content/RO/TXT/?uri=CELEX%3A52010DC0066
30. EXFOR- Exploatare forestieră, http://www.scritub.com
31. FAO- Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, http://www.fao.org/home/fr/
32. FC- Regia națională a pădurilor, http://www.fundatiacarpati.ro/arii_protejate/harman2014.pdf
33. FDB- Sylviculture et orientation de gestion, http://www.foret-de-bourgogne.org/files/documentation/autres_docs/robinier.pdf
34. FI- Forêt investissement, http://www.foret-investissement.com
35. FOREST- Termeni silvici, http://www.forestnews.ro
36. FPF- La forêt privée française, http://www.foretpriveefrancaise.com
37. FT- Exploatare forestieră, http://www.fortrans.com.ro/tehnologii.php
38. GD- Le Grand Dictionnaire Terminologique, http://granddictionnaire.com/
39. GERB- Le paillage, http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_paillage.php3
40. GLOSFOR- Glossaire forestier, http://glossaire-forestier.mffp.gouv.qc.ca
41. GV- Grădina verde, https://gradinaverde.wordpress.com/2009/12/30/imultirea-prin-marcotaj
42. ICPA- Protecția solului și culturilor, https://www.icpa.ro/documente/coduri/Protectia_solului_si_culturilor_prin_utilizarea_resturilor_vegetale_.pdf+&cd=12&hl=ro&ct=clnk&gl=ro
43. IFN- Inventarul forestier național, http://roifn.ro/site/despre-ifn/
44. IMP- Marcotajul, http://www.infoplant.ro/2014/02/02/marcotajul/
45. MED- Defectele lemnului, http://www.mediator1.ro/defect_lemn.html