Communication Nonverbale

Imagine preview
(8/10 din 1 vot)

Acest referat descrie Communication Nonverbale.
Mai jos poate fi vizualizat un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier doc de 5 pagini .

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 3 puncte.

Domenii: Comunicare, Franceza

Extras din document

Chaque jour, à tout moment, les gens communiquent entre eux, ce qui veut dire qu’ils changent des informations entre eux. L’abilité de communiquer n’est pas un cadeaux, on est né avec.

En ce qui concerne la communication dans une enterprise, il y a trois types de coomunication: la communication ascendante, la communication descendante et la communication latérale. La communication est importante dans toute l’organisation. Elle preserve la “paix sociale”, réduit le risque de rumeurs, renforce la cohesion du groupe et l’efficacité du salarié. Chaque entreprise a de ce fait un type de communication propre à elle.

Premièrement, la communication ascendante ou salariale part des salariés vers la direction. C’est la communication dite du “bas vers le haut” et permet de vérifier et de détecter d’éventuelles anomalies en matière de communication interne dans l’entreprise telles que l’existence d’un vrai dialogue ou d’une écoute active.

Deuxièmement, la communication descendante ou hiérarchique s’adresse à l’ensemble des salaries. C’est la communication de la direction vers les salariés ou encore, comme son nomme l’indique, la communication du “haut vers le bas”. Il s’aggit d’une communication légitime car elle poursuit un but opérationnel.

Enfin, la communication latérale a pour objectif d’intégrer à la prise de décision et surtout à l’action l’ensemble des acteurs d’une enterprise. Elle favorise un échange entre les differents acteurs de l’organisation, favorise la transparence, met en avant le respect mutuel.

La communication devient l’un des thèmes majeurs de la définition d’une gestion d’entreprise. L’analyse du travail a révélé la complexité de la plupart des tâches, y compris de celles qui paraissent routinières, et le caractère collectif de leur accomplissement. Travailler, c’est savoir coopérer, dans l’entreprise comme dans d’autres domains.

Dans les situations institutionnelles, les normes d’interaction sont plus contraintes que les conversations quotidiennes. De même, les normes d’interpretation sont différentes de celles de la vie quotidienne, et se réfèrent à des présupposés culturels en partie spécifique.

La communication est l’ensemble des actions et des moyens engagés par l’entreprise pour diffuser son image et ses messages. Ainsi, communiquer pour une entreprise, consiste à mettre en oeuvre des moyens et à engager des actions pour entrer en relation avec son environment. Le but de tout cela est de se faire connaître, de renforcer son image ou simplement de transmettre des informations.

La communication professionnelle peut être qualifiée en fonction de l’objectif du message, des situations des communication, de la cible du message ou du délai de transmission du message.

En ce qui concerne la communication interne, cela est le moyen pour que les salaries soyent au courrant des informations internes et importantes relatives à la vie de l’organisation. Ce type de communication s’adresse à tous les members de l’entreprise, la fonction detenue n’ayant pas d’importance. Son rôle est d’améliorer les rapports entre les salariés et la direction, de renforcer la culture d’entreprise, stimuler les salariés et développer leur esprit de travail en equipe.

De plus, il y a des réseaux de communication comme: réseaux en cercle, où tous les participants ont la même position et chaque participant communique avec deux personnes; réseaux en ligne, où les personnes situées aux extremes de la ligne de commnunication communiquent avec une personne, lorsque la personne situé au milieu communiqué avec deux personnes; et enfin les réseaux en croix, organisés toujours autour d’une personne qui a le rôle central et est caractérisé par un degrée de centralisation.

La négociation est fondamentalement un acte de communication. Semblable à toute activité communicative, elle est une série de mouvements avec la spécificité d’être un art qui cultive la persuasion, et un processus de découverte et d’apprentissage sequential.

Comme toute pédagogie d’expression orale, elle est divisée en mouvements, en prise de paroles, en strategies et en tactiques, intégrant des contextes socio-culturels, avec la spécificité d’utiliser des ensembles et des variables, en intégrant des contextes technico-commerciaux.

La négociation est donc une forme dynamique de langue de spécialité, à partir de l’obtention des renseignements et de la préparation des objectifs, des présentations et des échanges sociaux, à travers le marchandage, les prises de decision et la conviction, jusqu’à la concession, le compromis ou la rupture.

La typologie des questions en négociation se divise en deux categories, comme les négociations elles-mêmes: conflictuelles (contradictories, chargées) et coopératives (ouvertes, conditionnelles). Les cibles des questions sont les hypothèses sur lesquelles l’autre partie à fondé sa position. L’instrument de la négociation est le questionnement, l’écoute active et la reformulation.

Lors d’une négociation il faut avoir bien définis les objectifs. Les contraintes et les enjeux pour arrêter les objectifs ne sont pas seulement financiers, mais aussi psychologiques, politiques ou conjoncturels. La définiton des objectifs se fait en general en collaboration avec les autres members de l’entreprise qui ne vont pas participer à la négociation. Pour cela, les objectifs doivent être clairs et réalistes , toute en prévoyant une marge de manoeuvre avec une hypothèse haute, une hypothèse basse et un seuil à ne pas franchir. Lorsque la négociation se déroule en plusieurs étapes, des réunions de bilan et de préparation sont indispensables en interne.

Ensuite, l’information joue un role très important lors d’une négociation. Il faut chercher à conaître la partie adversaire. Il faut savoire quells sont leurs enjeux, leurs objectifs, leurs atouts. Pour cela, il est utile de se mettre à la place des interlocuteurs car la négociation fait appel à des facteurs humains parfois déterminants. En plus, il faut sonder la personnalité et le pouvoir de chaque partie adversaire. A partir de ces éléments , le négociateur peut se faire une idée du rapport de force entre les deux parties et déterminer une plage de discussions.

Fisiere in arhiva (1):

  • Communication Nonverbale.doc