Conditions D'Adhesion de la Roumanie a L'Union Europeenne

Imagine preview
(8/10 din 1 vot)

Acest referat descrie Conditions D'Adhesion de la Roumanie a L'Union Europeenne.
Mai jos poate fi vizualizat un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier doc de 22 de pagini .

Profesor indrumator / Prezentat Profesorului: S. Morson

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 5 puncte.

Domenii: Drept, Franceza

Extras din document

I. PRINCIPES ET PROCEDURES

Pour devenir un nouveau membre de l'Union européenne, la Roumanie doit remplir les critères de Copenhague pour l'adhésion et de s'aligner sur la législation européenne et les politiques, la législation connue sous le nom de la Communauté des ,,Aquis’’.

Les négociations d'adhésion établir les conditions dans lesquelles les "acquis" communautaire est appliqué en Roumanie, avant et après l'adhésion (dans la période de transition tout mis en place au cours des négociations - ce qui veut dire une exonération temporaire de la législation de l'UE certaines strictes) et la manière dont la Roumanie de participer aux institutions et le budget de l'Union.

Pour des raisons objectives, la législation de l'UE est divisée en 30 chapitres de négociation, couvrant chacun un domaine spécifique, plus le chapitre 31 - Divers, finalement négocié, qui se réfèrent à d'autres aspects des négociations. Ils sont déclarés clos lorsque tous les chapitres sont fermés («rien n'est décidé tant que tout est décidé»). Jusqu'à ce moment, les chapitres de négociation sont considérés comme provisoirement clos. Un pays candidat a le droit de rouvrir les négociations à tout moment si la législation de l'UE a été changé et le pays qui ne peuvent pas appliquer la loi et son adhésion à la demande ou, si la situation initiale du pays candidat qu'il ait changé et une approche différente était nécessaire pour un chapitre donné. L'Union européenne peut exiger la réouverture d'un chapitre et si le candidat ne remplit pas les engagements (par exemple, pour mettre en œuvre une loi ne sont pas arrivés avant la date convenue) ou si l'Union veut exiger nouvelle période de transition ou de renégocier ceux déjà établis.

En 1997, le Conseil a adopté des procédures de négociation dans le cas de la cinquième extension des 12 pays de l'UE, est ici contenu et de la Roumanie. Conférences intergouvernementales d'adhésion pour chaque pays candidat ministres se sont réunis à des réunions ou de leurs suppléants, à savoir les représentants permanents de chaque État membre et les négociateurs en chef pour les pays candidats.

Les négociations avec les pays candidats ont été entrevue initiale, en tenant compte de la situation actuelle dans chacun d'eux. Le rythme des négociations dépend de la préparation de chaque pays candidat et la complexité des problèmes à résoudre. La Commission a proposé la position commune de négociation pour l'UE sur chaque chapitre et ces positions ont été adoptées à l'unanimité par le Conseil.

Chaque étape de la négociation (par exemple l'ouverture, la fermeture temporaire ou définitive d'un chapitre) est formalisé par la Conférence d'adhésion. L'ouverture d'un chapitre de négociation est conditionnée par l'adoption de l'acquis communautaire et les plans ,,Aquis’’ s la mise en œuvre de rester dans la période à venir. Fermeture d'un chapitre de la négociation implique un progrès significatif dans l'adoption de l'acquis, l'existence d'une "capacité administrative" (les établissements qui disposent des ressources humaines et financières) qui peuvent mettre en œuvre et superviser la mise en œuvre de la législation et aussi un engagement crédible et la mise en œuvre complète de la transposition de l'acquis et à gauche.

Les résultats des négociations sont inclus dans le traité d'adhésion. Il est présenté au Conseil pour approbation et au Parlement européen, qui doivent donner leur consentement. Après la signature du traité d'adhésion est envoyé aux Etats membres et pays candidats à la ratification, qui impliquent parfois des un référendum. Il entre en vigueur et le pays candidat devient un État membre à partir de la date d'adhésion. Organiser et préparer des négociations d'adhésion de la Roumanie.

En Roumanie, le ministère de l'Intégration européenne et nationale Délégation pour les négociations d'adhésion de la Roumanie à l'UE sont responsables de la coordination et la préparation des négociations d'adhésion. La délégation nationale a élaboré des documents position dans laquelle la Roumanie présente sa position sur chaque chapitre de négociation et la situation de l'adoption de la législation européenne, le calendrier et les conditions de l'adoption et l'application de l'acquis n'a pas encore été mises en œuvre. Prises de position ont été discutés lors des commissions parlementaires, les syndicats et les organisations d'employeurs et les ONG. Afin de faciliter ces consultations, a été créé un Conseil consultatif pour les négociations d'adhésion à l'Union. Prises de position ont ensuite été adoptées par le gouvernement roumain et soumis à l'Union.

Evolution des négociations

Sur Octobre 13, 1999, la Commission a recommandé aux Etats membres d'ouvrir des négociations avec la Roumanie. Conseil européen d'Helsinki les 10-11 Décembre 1999 a décidé d'entamer des négociations avec la Roumanie. Ils ont été inaugurés le Février 15, 2000.

En 2000 (en français et la présidence portugaise), de nouveaux chapitres ont été ouverts et six ont été provisoirement clôturés: 16 - Petites et moyennes entreprises, 17 - Science et de la Recherche, 18 - Education et formation, 26 - Relations extérieures, 27 - Politique étrangère et de sécurité, 12 - Statistiques.

En 2001 (pendant les présidences suédoise et belge) huit chapitres ont été ouverts et provisoirement clos trois ont été: 8 - Pêche 23 - Santé et protection des consommateurs et 5 - bonne compagnie.

Fisiere in arhiva (1):

  • Conditions D'Adhesion de la Roumanie a L'Union Europeenne.doc

Alte informatii

UNIVERSITE OVIDIUS CONSTANTA MASTER : Gouvernance et administration publique européen