C'est la France

Imagine preview
(8/10 din 1 vot)

Acest referat descrie C'est la France.
Mai jos poate fi vizualizat cuprinsul si un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier pdf de 38 de pagini .

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras, cuprins si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 5 puncte.

Domeniu: Franceza

Cuprins

1. Regard’s sur l’Europe 3 page
2. La France 7 page
3. Destination – France 11 page
4. La France à vol d’oiseau 13 page
5. Paris – la ville de lumières 15 page
6. La Normandie 22 page
7. Ile de France 26 page
8. Pays de Loire 28 page
9. Bibliographie 38 page

Extras din document

Regards sur l’Europe

L’Europe est considérée comme un continent, voire comme l’extrémité occidentale de l’Eurasie, le petit cap du continent asiatique, voire de l’Afro-Eurasie, selon le point de vue. Elle est parfois qualifiée de «Vieux Continent» (ou d’«Ancien Monde»), par opposition au «Nouveau Monde» (Amérique). L'Europe est formée par les cultures de différents pays qui se situent dans la péninsule occidentale de l'Eurasie, mais d'un héritage vraisemblablement commun.

Les limites terrestres de l'Europe ont toujours été imprécises dans leur partie est car il n'existe pas de limite clairement définie, de relief, ou de mer venant clairement scinder l'Eurasie. De plus, il ne faut pas confondre les notions d'Europe géographique et territoriale, d'une part, et celle de zone d'influence de la culture occidentale, d'autre part, ces notions étant surtout politiques (certains pensent d'ailleurs à ce propos qu'à l'instar du Commonwealth britannique, l'Union européenne pourrait être définie selon l'étendue de la culture euro occidentale à travers le monde).

Dans la vision purement géographique, l'Europe est usuellement séparée de l'Asie à l'est par le massif de l'Oural et le fleuve Oural. Au sud-est, la mer Caspienne, le massif du Caucase et le détroit du Bosphore la séparent du Proche-Orient. Au sud et au sud-ouest, la Méditerranée et le détroit de Gibraltar séparent l'Europe de l'Afrique. Le continent est bordé à l'ouest par l'océan Atlantique et au nord par l'Arctique. Sont considérées européennes l'Islande (située géologiquement sur la séparation Europe - Amérique), et les principales îles de la Méditerranée; le cas de Chypre est toutefois particulièrement sujet à débat, à la fois sur les plans géographique, culturel, politique et historique.

Les cas de la Russie et de la Turquie sont emblématiques du hiatus géographico - politique. Ces deux nations ayant la plus grande partie de leur territoire en Asie (Russie), et Moyen-Orient (Turquie), le plan politique ne recoupe pas le «plan» géographique premier. Ainsi, si la Russie est occidentale par sa culture, son histoire et une part de son territoire, son centre de gravité fait d'elle un quasi-continent, s'étendant du Pacifique jusque dans l'Europe. Le cas est plus complexe pour la Turquie, celle-ci possédant la majeure partie de son territoire au Moyen-Orient, et possédant par l'histoire une culture mixte entre la culture occidentale et moyen-orientale.

Une citation célèbre de Paul Valéry résume bien l'ambiguïté de la délimitation stricte des frontières est et sud-est de l'Europe, puisqu'il décrit l'Europe comme le «petit cap du continent asiatique». Par ailleurs, il a proposé sa propre définition de l'Europe: ce serait l'ensemble des régions ayant subi la triple influence:

• de l'hellénisme (philosophie, raison, république et démocratie, art et technique, science, humanisme);

• de la romanité (latin, importance du droit, rapport essentiel aux textes et à l'écriture, gestion administrative des territoires, impérialisme expansif);

• du christianisme (monothéisme, valeurs morales de pardon et d'amour de son prochain, missionarisme moral expansif);

Le tout formant depuis la Renaissance le fonds culturel commun de la philosophie humaniste européenne.

Quelques îles de l'Atlantique (Madère, Canaries, Açores), que la géographie ne rattache pas à ce continent, sont considérées comme européennes par l'origine de leur peuplement et de leur culture. C'est aussi le cas du Groenland, qui appartient au Danemark. Certaines anciennes puissances coloniales d'Europe occidentale ont conservé quelques territoires en dehors du continent dont les habitants sont européens, et intégrés à différents niveaux au sein de l'Union européenne, comme par exemple les départements et territoires d'outre-mer pour la FranceL'Europe a une superficie d'un peu plus de 10 millions de kilomètres carrés, précisément 10 392 855 km². Cela représente un tiers de l'Afrique ou un quart de l'Asie ou de l'Amérique.

On peut distinguer cinq grandes régions géographiques:

• Europe de l'Ouest;

• Europe centrale;

• Europe du Sud;

• Europe de l'Est;

• Europe du Nord.

L'organisation de l'espace montre un coeur économique, la «banane bleue» ou mégalopole européenne, qui comprend notamment l'Europe rhénane ainsi que les périphéries européennes.

Les frontières orientales de l'Europe sont avant tout politiques: la limite de l'Oural est due aux cartographes du tsar Pierre Ier le Grand au XVIIIe siècle. De même, la frontière fut déplacée des hautes crêtes du Caucase vers la mer Caspienne au début du XIXe siècle pour justifier l'annexion de la Géorgie et de l'Arménie dans l'empire russe. D'un point de vue plus scientifique, si l'on se réfère à la tectonique des plaques, l'Europe et la partie continentale de l'Asie ne sont qu'un seul et même continent, dénommé Eurasie. Aussi, quelques géographes éminents, tels qu' Alexander von Humboldt, considéraient-ils l'Europe comme une simple presqu'île de l'Asie.

Dans la vision purement anthropologique du XXe siècle, «la pensée classique des anthropologues» étendait «le substratum biologique des populations européennes au-delà des frontières politiques de l'Europe» et établissait «d'abord la présence d'une commune humanité» sans établir «une conjonction entre identité politique, identité culturelle et identité biologique». L'Europe anthropologique comprenait donc non seulement l'Europe géographique mais aussi toutes les populations «europoïdes» du pourtour méditerranéen (Proche et Moyen-Orient, Afrique du Nord). Ainsi pour Marc Sauter «les frontières que tracent le géographe et l'historien ne signifient pas grand-chose... En fait, sur le plan anthropologique, l'Europe déborde largement les mers méridionales, la chaîne du Caucase et les steppes russes pour englober toute une humanité. Racialement, l'Europe est partout où la peau de l'homme est blanche».

Fisiere in arhiva (1):

  • C'est la France.pdf