L'assurance

Imagine preview
(7/10 din 1 vot)

Acest referat descrie L'assurance.
Mai jos poate fi vizualizat un extras din document (aprox. 2 pagini).

Arhiva contine 1 fisier docx de 9 pagini .

Iti recomandam sa te uiti bine pe extras si pe imaginile oferite iar daca este ceea ce-ti trebuie pentru documentarea ta, il poti descarca. Ai nevoie de doar 3 puncte.

Domeniu: Franceza

Extras din document

CHAPITRE I. LES ASPECTS THÉORIQUES DE L'ASSURANCE

1.1. Notions générales, fonctions et classification de l'assurance

Les assurances sont nées du besoin naturel des gens de se protéger contre les calamités naturelles, les conséquences des accidents, le besoin de moyens de subsistance dans les conditions de perte ou de limitation de la capacité de travail due à la maladie ou à la vieillesse.

Les entreprises, comme les humains, sont exposées en permanence au risque de dommages accidentels. Indépendamment de leur forme - tremblement de terre, incendie, mort, maladie - les risques se produisent dans le cours normal des activités humaines, empêchant la réalisation normale des objectifs.

L'assurance est un accord de volonté (sous forme de contrat) entre l'assuré et l'assureur, l'assureur offrant à l'assuré l'équivalent du dommage en cas de risque, en échange du paiement par l'assuré de la prime d'assurance.

Les compagnies d'assurance ne pas absentes aujourd'hui dans le paysage de l'économie nationale, prennent des risques qui menacent les personnes physiques ou morales en échange d'une prime, ce qui leur donne une certaine sécurité. Par conséquent, ces sociétés spécialisées, qui ont la qualité d'assureurs, libèrent les assurés dans les conséquences matérielles des menaces qui les menacent dans l'éventualité de leur survenance. Le prix que les assureurs paient à l'assureur - la prime d'assurance - est inférieur à la perte qu'il pourrait subir en cas de risque, est un argument supplémentaire pour cette forme de protection contre les phénomènes aléatoires pouvant influencer la vie des personnes et l'activité des agents économiques.

Les fonctions des assurances :

- La fonction la plus importante est d'assurer l'indemnisation des dommages causés par la survenance des événements ou des risques assurés. Ainsi, dans le cas de l'assurance des biens et de la responsabilité civile, l'assureur effectue le paiement des indemnités d'assurance et le paiement des sommes assurées dans le cas des assurances. Dans le cadre de cette fonction, l'assurance est destinée à contribuer à la réparation des biens endommagés ou détruits, à la réparation des dommages encourus par la loi et à payer les montants assurés en cas d'événements affectant l'intégrité corporelle, la santé et, dans certains cas, vie des assurés.

- La fonction de prévention des risques et de prévention des dommages est financée par des mesures visant à prévenir les dommages résultant de catastrophes naturelles et d'accidents en établissant des conditions d'assurance qui obligent l'assuré à un comportement préventif permanent.

- Fonction d'affectation (financière), dans le cadre de cette fonction, le fonds sert principalement à financer des actions et des mesures visant à prévenir, limiter et combattre les dommages. Cette fonction comprend également la distribution et l'utilisation de la caisse d'assurance dans le but de compenser les dommages causés aux biens assurés, ainsi que le paiement des sommes assurées dans le cas des assurances.

- La fonction de contrôle, exercée par les organismes spécialisés des compagnies d'assurance, vise à: détecter les causes qui causent des dommages dans l'économie, en renvoyant l'assuré aux dommages évitables; trouver, évaluer et liquider les dommages .

Les différents types d’assurances :

Les directives communautaires européennes distinguent deux types d’assurances :

- Les assurances - non vie - (assurances de biens, assurances de responsabilité et assurances santé)

- Les assurances - vie - (vie, décès, épargne, retraite )

Cette distinction entre ces deux types d’assurances repose sur la différence du mode de gestion des primes. En effet, de manière générale, les assurances non vie gèrent les primes par répartition (mode de gestion collectif où les primes de la communauté des assurés servent à payer les sinistres de la communauté des assurés au titre du même exercice), tandis que les assurances vie les gèrent par capitalisation (mode de gestion individuel où les primes de l’assuré servent à lui délivrer une prestation au moment de la survenance du risque).

A côté de cette distinction assurances non vie et assurances vie, on trouve une autre distinction entre :

- les assurances IARD (Incendie, Accidents, Risques Divers) : elles regroupent les assurances de biens et les assurances de responsabilité

- les assurances de personnes : elles regroupent les assurances santé et les assurances vie.

D’un point de vue général, on considère les sociétés d’assurance comme des investisseurs institutionnels ; en effet, elles ont à leur disposition une masse énorme d’argent constituée des primes des assurés ; elles doivent donc gérer ces sommes pour le compte des assurés et parfois pendant un temps assez long. Les sociétés d’assurances ont donc une énorme capacité de financement de l’économie nationale, par les placements qu’elles doivent faire surtout dans le cadre du déficit budgétaire.

Fisiere in arhiva (1):

  • L'assurance.docx